visites

 TAIWAN

Après un peu plus de deux années de service entre Luanda et Soyo, le cout des réparations nécessaires pour le maintien sur site du Fina Norvège ayant été jugé excessif  par l'armateur, ce dernier prit la décision de l'envoyer à Taiwan pour y être démoli. Ce que regrettait le représentant local de Fina Petroleos de Angola.

Sur la rade de Luanda, nous avons dit adieu à notre ''ange gardien'', un sous marin Russe qui nous a empêché plus d'une fois de dormir en envoyant jour et nuit des ''Pings'' lorsque des conférences internationales se déroulaient à Luanda. Je ne suis d'ailleurs pas certain qu'il se soit montré ce jour là, peut être la tristesse de nous voir partir? Nous avons fait route vers Pointe Noire où nous devions faire les soutes. 


 

 Deux petits pétroliers Français   l'Akori et l'Ile Mandji dont le port d'attache était Bordeaux et  présents à Pointe Noire au Congo ont assuré son ravitaillement en soutes FO2 et DO

 Après une traversée quasiment sans histoire, un passage au large de la Réunion où nous avons laissé du matériel dont nous n'avions plus besoin et non à l'inventaire de la vente, puis une dernière escale à Singapour, nous sommes arrivés à Taiwan, ou première ''mauvaise'' surprise devant l'oeil impassible du pilote qui regardait ailleurs, nous sommes passés devant ce qui restait du Batillus au chantier de démolition.

 

Tout au long du chantier gisaient les carcasses de navires.

 Et l'on se  rapprochait petit à petit de l'endroit où nous allions abandonner le Fina Norvège.

 

 Spectacle  peu réjouissant

 

Il faut bien reconnaitre que le dernier accostage s'est effectué sans trop de précautions.

 

 

 

 

Au grand désespoir du Cdt qui disait:  ''Quand je pense que toute  ma carrière j'ai essayé d'éviter les abordages pour en arriver là!''

 Parmi les derniers à rester à bord (sur ordre du siège à Paris) nous ne devions quitter le navire qu'après le versement de la somme correspondant à l'achat par le chantier de démolition.

De gauche à droite, le 1er lieutenant, le Snd Capitaine, le garçon de carré, le Chef Mécanicien, le Pompiste. Il manque bien sûr 3 ou 4 personnes sur cette photo dont le Cdt.

 

Ci dessous quelques autres photos des navires autour de nous dans le chantier de démolition

 

 

Si vous êtes intéressés par la société Fina France Transports Maritimes (maintenant disparue!) et tous les navires qu'elle a gérés, rendez vous sur le blog de mon ex collègue et ami Armand Hamon avec qui j'ai navigué de nombreuses années sur plusieurs de ces unités. Vous trouverez sur son blog un historique de la société Fina et de nombreuses photos de navires.

finamar.over-blog.fr/ 

à voir tout particulièrement

finamar.over-blog.fr/article-remorquage-fina-scandinavie---perte-du-gouvernail-62429838.html 

retour à l'accueil, cliquez ci dessous

qst.mm.monsite-orange.fr/index.html

retour à la page ''Fina Norvège, cliquez ci dessous

qst.mm.monsite-orange.fr/finanorvege/index.html